Accueil > Santé > Traitements Hormonaux = TH

Traitements Hormonaux = TH

TH ou Traitement Hormonal

Cette appellation est volontaire. Nous parlons de traitement et non de thérapie car nous voulons mettre l’accent sur la « bien-portance » et le respect des solutions que chaque individu.e décide par iel-même en toute connaissance de cause. De plus, nous ne parlons pas de « substitution » car dans la situation des personnes trans*, nous ne substituons à rien, nous modifions notre équilibre hormonal vers notre point de confort.

Envisager un TH

Votre réflexion vous a amené-e à la conclusion qu’un traitement hormonal (TH) vous rapprocherait de votre point de confort, c’est-à-dire l’ensemble des caractéristiques mentales, comportementales, vestimentaires ou corporelles qui favorisent le sentiment de bien-être par rapport à son identité de genre. Il peut s’agir par exemple d’avoir (ou pas) une démarche différente, de changer (ou pas) de garde robe, de prendre (ou pas) des hormones, d’avoir recours (ou pas) à des opérations chirurgicales...

Vous avez entendu ou lu beaucoup de choses sur les TH et vous vous demandez quel est le vrai du faux. Ce qui est faux, c’est que cela change une personne. Ce qui est vrai, c’est que ce n’est pas anodin de prendre des hormones, vu que cela influe autant sur votre physique que sur votre mental, et vous rapproche du point de confort auquel vous aurez préalablement réfléchi.

La marche à suivre

Votre décision est prise de prendre un TH mais vous ne savez pas comment faire. Vous êtes bien conscient-e que prendre un traitement à vie n’est pas comme manger des bonbons, et vous vous demandez si seul-e un-e endocrinologue peut vous renseigner à ce sujet ? Non, un médecin généraliste est apte à le faire aussi en théorie. En pratique, peu s’y connaissent et/ou acceptent de le faire par méconnaissance des transidentités.

Ce qui est primordial, c’est d’avoir à l’esprit que les TH peuvent entrer en interaction avec votre santé. Il est donc important de faire un bilan sanguin pour vérifier qu’il n’y a pas de contre-indication à ce que vous preniez tel ou tel traitement hormonal.

En pratique, il s’agit donc de rencontrer un-e médecin formé-e aux transidentités, de lui expliquer votre démarche et votre désir en fonction de votre point de confort.

Iel discutera alors avec vous afin de vous donner une information complète et éclairée sur les implications de santé liées à un éventuel début de TH.

Pour ce faire, iel fera une anamnèse complète, vérifiera les facteurs de risques (IST, carnet de vaccination, risques cardiovasculaires,...). Iel vous prescrira ensuite une prise de sang complète. Vous regarderez ensemble les résultats de cette prise de sang au second rendez-vous et vous veillerez à vous faire expliquer les résultats de façon complète : c’est votre santé qui est concernée.

S’il n’y a pas de contre-indication, iel pourra alors vous faire la prescription d’hormones.

Recommandation : fuyez les transphobes ! Et si vous n’êtes pas en mesure de faire autrement (cela arrive) : mettez vos limites, exprimez votre vision, ne laissez pas d’autres décider à votre place.


  • TH masculinisant

    La testostérone : le Sustanon® est le produit le plus connu et le moins cher qui est administré par injection intramusculaire.
    Il s’agit en fait d’un mélange de 4 esters de testostérone, qui agissent de plusieurs façons, à la fois à court terme et à long terme.
    Le coût moyen est de 10,49 € par...

  • TH féminisant

    Hormones féminisantes
    Les hormones ne sont pas des produits anodins. On ne prend donc pas des hormones pour « avoir des gros seins », idée qui relève plus du fantasme que d’une transition réfléchie (dans ce cas, d’ailleurs, une mammoplastie suffit – et c’est réversible !).
    Si l’on décide de...

  • Prochains événements

  • Statistiques du site

    • Visites:

      0 visiteur(s) connecté(s)
      571 visiteurs par jour
      531.357 visiteurs depuis le début

    • Publication:

      690 Articles
      69 brèves
      101 Sites référencés