Accueil > Intersexué.e.S > Définition des Intersexes
  • Définition des Intersexes
    Mis en ligne le 24 octobre 2007 - Dernière modification le 23 août 2014

    Faut-il donner une définition des "intersexes" et, d’abord, est-ce possible ? La question est sans doute aussi complexe que définir "homme" ou "femme"...

    Étant donné que le corps médical a ses propres définitions et sa batterie de diagnostics bien utiles pour classifier les gens comme on épingle des papillons, proposons les nôtres :

    - personne intersexuée : être humain possédant, entre autres caractéristiques anatomiques et physiologiques, une forme d’intersexuation. (cf. article sur les formes d’intersexuation les plus connues)

    La plupart des personnes intersexuées se vivent, volontairement ou non, dans un sexe majoritaire (mâle/femelle) et un genre majoritaire (homme/femme).

    - intersexe : personne intersexuée qui présente les traits psychologiques de l’intersexualité, c’est-à-dire qui refuse la binarité de sexe et/ou se vit dans un sexe minoritaire (ni mâle ni femelle, hermaphrodite, 60/40, 40/60, ...)

    - intergenre : personne intersexuée ou non qui refuse la binarité de genre et/ou se vit dans un genre minoritaire (identité de genre non binaire)

    Qu’est-ce que l’intersexuation ? Un processus biologique complexe qui a trait aux caractéristiques sexuelles d’un individu, tel qu’il est difficile voire impossible de lui attribuer un sexe binaire (mâle/femelle) de façon catégorique, ses organes génitaux étant atypiques.

    Le sexe d’un être humain est déterminé par la génétique, les hormones, et des facteurs psychosociaux. Il y a parfois des différences entre le sexe chromosomique, le sexe des gonades (ovaires, testicules), les caractéristiques sexuelles primaires et secondaires, et ces différences renvoient à ce que l’on appelle « intersexuation ». Cela arrive pour à peu près une naissance sur 2000. L’identité sexuelle se développe généralement avant le 14e mois, mais peut encore changer par la suite. Des changements dans le développement du foetus peuvent influencer les caractères sexuels primaires et secondaires et donc mener à un individu intersexué.

    Les personnes intersexuées peuvent plus que dans le reste de la population être asexuées, ou être en porte à faux par rapport au sexe qui leur a été assigné. Cette insatisfaction peut mener au désir de réassigner leur sexe biologique.

    De nombreuses personnes intersexuées se plaignent de traumatismes importants dus aux pressions sociales ou aux opérations chirurgicales et à leurs conséquences désastreuses (perte de la capacité à ressentir du plaisir sexuel). Dans certains pays, ils se sont constitués en
    groupes d’aide et de soutien.


  • Prochains événements

  • Statistiques du site

    • Visites:

      0 visiteur(s) connecté(s)
      571 visiteurs par jour
      531.357 visiteurs depuis le début

    • Publication:

      690 Articles
      69 brèves
      101 Sites référencés