• Remboursement torsoplastie
    Mis en ligne le 18 octobre 2015 - Dernière modification le 10 décembre 2015

    Cette partie est la plus délicate à aborder parce qu’elle fait intervenir l’appréciation du médecin et rend donc les détails flous.

    Tout d’abord, l’attestation du psychiatre n’est PAS une obligation légale pour obtenir le remboursement de cette prestation. Selon un médecin de l’INAMI, ce serait davantage une obligation éthique de la part du chirurgien de vérifier que vous êtes suivi pour votre transition.

    L’opération

    L’opération se compose de deux prestations distinctes :

    - La résection du sein en elle-même, donc l’acte chirurgical qui consiste à ôter la matière de la poitrine.

    Il n’existe pas dans la nomenclature belge de code pour une mastectomie pour cause de transition. Toutefois il existe un code pour « résection du sein sans tumeur maligne démontrée », qui peut être utilisé et qui est accepté par le contrôle INAMI. Il appartient au chirurgien de choisir s’il veut ou non l’utiliser dans sa facturation. Il s’agit là d’une prestation remboursable en AO. Ce code est le 227894-227905 : prix légal 213 € (remboursement 213 €) par sein.

    - La reconstruction de la poitrine. À savoir, tous les actes chirurgicaux effectués dans le but d’améliorer l’aspect esthétique de la poitrine. La technique péri-aréolaire en fait partie. 

    Il s’agit là d’une prestation considérée comme esthétique et donc non remboursable en AO.

    Attention aux suppléments

    Le choix de la chambre est important. Pour limiter les frais, il vaut mieux choisir la chambre double/commune. 

    - La chambre double/commune vous permet de bénéficier de suppléments d’honoraires réduits ou inexistants suivant l’hôpital. 

    - La chambre particulière coûte non seulement plus cher mais entraîne également un surcoût sur les prestations médicales. La plupart du temps il s’exprime en pourcentage de supplément. 

    Pour exemple, une clinique qui applique 400 % de suppléments d’honoraires sur une opération qui vaut légalement 100 € vous demandera donc 500 €.

    Il est possible que le chirurgien ne vous laisse pas le choix de la chambre : « Soit vous prenez la chambre particulière, soit ce n’est pas moi qui vous opère et le code 227894-227905 ne sera pas attesté ». Il n’existe pas de recours contre cette pratique.

    Si vous avez une assurance privée (AP), elle peut intervenir sur une partie du montant restant à charge. La plupart du temps, elle couvre les frais de chambre (avec une limite mensuelle), les frais de médicaments, les frais de matériel médical et les prestations techniques.

    Il faut savoir que les frais pour chirurgie esthétique sont exclus par la majorité des assureurs. Tous les frais et suppléments relatifs à la reconstruction risquent donc très vraisemblablement de rester à votre charge quoi qu’il arrive.


  • Prochains événements

  • Statistiques du site

    • Visites:

      0 visiteur(s) connecté(s)
      571 visiteurs par jour
      531.357 visiteurs depuis le début

    • Publication:

      690 Articles
      69 brèves
      101 Sites référencés